Bonnes pratiques relatives aux vidéos

Les vidéos constituent un format de plus en plus populaire pour la création et la consommation de contenus sur le Web. Google indexe les vidéos de millions de sites différents pour les diffuser auprès des utilisateurs. Elles peuvent apparaître à différents endroits sur Google, y compris sur la page de résultats de recherche principale, dans les résultats de recherche de vidéos, sur Google Images et sur Discover :

Capture d'écran illustrant un contenu vidéo dans les résultats de recherche Google, l'onglet vidéo et Discover

Pour optimiser vos vidéos de sorte qu'elles apparaissent sur Google, suivez ces bonnes pratiques :

  1. Aider Google à identifier vos vidéos
  2. Vérifier que vos vidéos peuvent être indexées
  3. Autoriser Google à récupérer les fichiers de contenu vidéo
  4. Activer des fonctionnalités vidéo spécifiques
  5. Supprimer vos vidéos, en restreindre l'accès ou les mettre à jour à votre convenance

Aider Google à identifier vos vidéos

  • Assurez-vous que chaque vidéo est disponible sur une page Web publique sur laquelle les utilisateurs peuvent regarder la vidéo. Vérifiez que la page n'est pas bloquée par les métadonnées robots.txt ou noindex afin de permettre à Google de détecter et d'indexer votre page.
  • Incluez votre vidéo dans une balise HTML appropriée. Google identifie plus facilement une vidéo sur votre page lorsqu'elle est associée à une balise HTML, comme <video>, <embed>, <iframe> ou <object>.
  • Envoyez un sitemap pour vidéos afin que Google puisse identifier plus facilement vos vidéos.
  • Pour nous permettre de détecter votre page, assurez-vous que son chargement n'implique pas d'actions utilisateur complexes ni de fragments d'URL spécifiques.
    • Évitez le chargement différé de contenu principal après une interaction de l'utilisateur. Googlebot ne trouve pas toujours le contenu dont le chargement nécessite une interaction utilisateur (balayage de l'écran, clic ou saisie de texte, par exemple). Assurez-vous que Google peut voir le contenu à chargement différé.
    • Si vous utilisez un code JavaScript particulièrement complexe pour n'intégrer des objets vidéo à partir de JavaScript que dans certaines circonstances, il est également possible que Google n'indexe pas vos vidéos correctement.
    • Les URL de contenu ou de pages de destination nécessitant des identificateurs de fragments ne sont pas acceptées.
    • Assurez-vous que les vidéos sont visibles et faciles à trouver sur vos pages vidéo. Nous vous suggérons d'utiliser une page distincte pour chaque vidéo avec un titre et une description spécifiques. Assurez-vous que les vidéos sont bien visibles sur la page et qu'elles ne sont pas cachées ni difficiles à trouver.

Lecteurs tiers intégrés

Si votre site Web intègre des vidéos provenant de plates-formes tierces telles que YouTube, Vimeo ou Facebook, Google peut les indexer à la fois sur votre page Web et sur la page équivalente du site d'hébergement tiers. Ces deux versions peuvent apparaître dans les fonctionnalités vidéo de Google.

Sur la page sur laquelle vous avez intégré le lecteur tiers, nous vous recommandons toujours defournir des données structurées. Vous pouvez également inclure ces pages dans vos sitemaps pour vidéos. Renseignez-vous auprès de votre hébergeur de vidéos afin de vérifier que Google peut explorer votre fichier de contenu vidéo. Cette fonctionnalité est notamment disponible dans YouTube pour les vidéos publiques.

Vérifier que vos vidéos peuvent être indexées

Une fois que Google a identifié une vidéo sur une page, des informations supplémentaires sont nécessaires pour l'afficher dans les fonctionnalités vidéo.

Fournir une miniature de haute qualité

Pour qu'une vidéo puisse figurer dans les fonctionnalités de Google Vidéos, elle doit comporter une miniature valide. Dans le cas contraire, la page pourra être indexée, mais n'apparaîtra que sous forme de lien standard.

Vous pouvez autoriser Google à générer une miniature, ou fournir vous-même une image de l'une des manières suivantes :

Formats de miniatures acceptés : consultez la liste des formats compatibles avec Google Images.

Taille : 60 x 30 pixels au minimum, mais il est conseillé d'opter pour une plus grande taille.

Emplacement : Googlebot doit pouvoir accéder au fichier de la miniature. Ne bloquez pas le fichier à l'aide d'un fichier robots.txt ni d'identifiants de connexion. Vérifiez que le fichier est disponible via une URL stable.

Ajouter des données structurées

Fournissez des données structurées décrivant votre vidéo afin d'aider Google à en comprendre le sujet et à la présenter en cas de requêtes pertinentes. Assurez-vous que toutes les informations que vous indiquez dans les données structurées sont cohérentes avec le contenu vidéo réel. Lorsque vous ajoutez des données structurées, assurez-vous d'utiliser des miniatures, des titres et des descriptions uniques pour chaque vidéo de votre site.

Autoriser Google à explorer les fichiers de contenu vidéo

Même si une page vidéo peut être indexée et peut apparaître sur Google, Google doit explorer le fichier vidéo proprement dit pour en comprendre le contenu et activer des fonctionnalités telles que les aperçus vidéo et les temps forts.

Pour autoriser Google à récupérer vos fichiers de contenu vidéo, suivez ces bonnes pratiques :

  • Utilisez des données structurées pour fournir la valeur contentURL dans un format de fichier compatible.
  • N'empêchez pas Google de récupérer les octets du fichier de streaming de la vidéo. Par exemple, ne bloquez pas l'URL ni le domaine de contenu vidéo à l'aide de la balise noindex ou du fichier robots.txt.
  • La page hébergeant la vidéo et le serveur qui diffuse cette dernière doivent avoir suffisamment de bande passante pour permettre l'exploration. Par exemple, si la page de destination example.com/puppies.html comporte une vidéo de chiots intégrée diffusée par somestreamingservice.com, example.com et somestreamingservice.com doivent être accessibles à Google et disposer d'une charge serveur suffisante.
  • Le fichier vidéo doit être disponible sous une URL stable.

Encodages vidéo acceptés

Google peut explorer les types de fichiers vidéo suivants : 3GP, 3G2, ASF, AVI, DivX, M2V, M3U, M4V, MKV, MOV, MP4, MPEG, OGV, QVT, RAM, RM, VOB, WebM, WMV, XAP.

Utiliser des URL stables pour les fichiers vidéo et les miniatures

Certains CDN utilisent des URL qui expirent rapidement pour les fichiers vidéo et les miniatures. Ces URL peuvent empêcher Google d'indexer vos vidéos ou d'en explorer les fichiers.

Utilisez une seule URL unique et stable pour chaque vidéo. Cela permet à Google de découvrir et de traiter les vidéos de manière cohérente, de vérifier qu'elles sont toujours disponibles et de recueillir les signaux corrects au niveau des vidéos.

Si vous craignez qu'une personne malintentionnée accède à votre contenu, vous pouvez valider Googlebot en ligne ou hors connexion avant d'afficher une version stable des URL de vos fichiers multimédias.

Identifier les différentes URL associées à un fichier vidéo

Plusieurs URL peuvent être associées à un fichier vidéo sur la page. Voici un résumé de la plupart d'entre elles :

Schéma des URL d&#39;une page
Balise Description
1
  • <loc>
    (balise de sitemap pour vidéos)

URL de la page qui héberge la vidéo. Exemple :

<loc>https://example.com/news/worlds-biggest-cat.html</loc>

2
  • VideoObject.embedUrl
    (données structurées)
  • <video:player_loc>
    (balise de sitemap pour vidéos)
  • <iframe src="...">

URL du lecteur personnalisé. Il s'agit souvent de la valeur src d'une balise <iframe> ou <embed> sur la page. Exemple :

<video:player_loc>
https://archive.example.org/cats/1234</video:player_loc>

3
  • <video src="...">
    (balise HTML)
  • <embed src="...">
    (balise HTML)
  • <video:content_loc>
    (balise de sitemap pour vidéos)
  • VideoObject.contentUrl
    (données structurées)

URL des octets de contenu réels sur le site local ou sur un service de streaming. Exemple :

<video src="videos.example.com/cats/1234.mp4">

Activer des fonctionnalités vidéo spécifiques

Aperçus vidéo

Google sélectionne quelques secondes de votre vidéo pour afficher un aperçu en mouvement. Les utilisateurs peuvent ainsi se faire une idée du contenu proposé par votre vidéo. Pour que vos vidéos soient éligibles à cette fonctionnalité, autorisez Google à explorer vos fichiers de contenu vidéo. Vous pouvez définir la durée maximale de ces aperçus vidéo à l'aide de la balise Meta pour les robots max-video-preview.

Aperçu vidéo dans les résultats de recherche

Temps forts

“重要时刻”功能是一种视频浏览方式,能让用户像翻看图书章节那样在视频片段间跳转,有助于用户更深入地与您的内容互动。Google 搜索会尝试自动检测视频中的片段,并向用户显示重要时刻,您无需采取任何措施。或者,您也可以手动告知 Google 视频中的重要时间点。

  • 如果您的视频托管在您的网页上,您可以通过以下两种方式启用重要时刻功能:
    • Clip 结构化数据:指定每个片段确切的起点和终点,以及要为每个片段显示的标签。
    • SeekToAction 结构化数据:告知 Google 时间戳通常位于网址结构中的什么位置,以便 Google 可以自动识别重要时刻,并将用户链接到视频中的这些时间点。
  • 如果您的视频托管在 YouTube 上,您可以在 YouTube 上的视频说明中指定确切的时间戳和标签。请查看在 YouTube 说明中标记时间戳的最佳做法

若要完全停用“重要时刻”功能(包括 Google 为了自动为您的视频显示重要时刻而付出的所有努力),请使用 nosnippet 元标记。

Vidéo avec des temps forts dans les résultats de recherche

Badge "En direct"

Pour les vidéos diffusées en direct, vous pouvez activer l'affichage d'un badge rouge "EN DIRECT" dans les résultats de recherche à l'aide des données structurées BroadcastEvent et de API d'indexation.

Vidéo avec un badge &quot;EN DIRECT&quot; dans les résultats de recherche

Supprimer une vidéo ou en limiter l'accès

Supprimer une vidéo

Pour supprimer une vidéo de votre site, effectuez l'une des opérations suivantes :

  • Faites en sorte qu'un code d'état HTTP 404 (Not found) (page introuvable) soit renvoyé pour chaque page de destination contenant une vidéo supprimée ou arrivée à expiration. Outre le code de réponse 404, vous pouvez toujours afficher le code HTML de la page pour que la modification soit transparente pour la plupart des utilisateurs.
  • Incluez une balise Meta pour les robots noindex sur toutes les pages de destination contenant une vidéo supprimée ou arrivée à expiration. Cette approche empêche l'indexation de la page de destination.
  • Indiquez une date d'expiration dans vos données structurées schema.org (via la propriété expires) ou dans le sitemap pour vidéos (via l'élément <video:expiration_date>). Voici un exemple de sitemap pour vidéos avec une vidéo ayant expiré en novembre 2009 :
    <urlset xmlns="http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9"
            xmlns:video="http://www.google.com/schemas/sitemap-video/1.1">
      <url>
        <loc>http://www.example.com/videos/some_video_landing_page.html</loc>
        <video:video>
          <video:thumbnail_loc>
             http://www.example.com/thumbs/123.jpg
          </video:thumbnail_loc>
          <video:title>
             Grilling steaks for summer
          </video:title>
          <video:description>
             Bob shows you how to grill steaks perfectly every time
          </video:description>
          <video:player_loc>
              http://www.example.com/videoplayer?video=123
          </video:player_loc>
          <video:expiration_date>2009-11-05T19:20:30+08:00</video:expiration_date>
        </video:video>
      </url>
    </urlset>

Lorsqu'une vidéo comprend une date d'expiration qui est déjà passée, nous ne l'incluons pas dans les résultats de recherche. La page de destination peut toujours apparaître comme résultat Web, mais sans miniature. Cela comprend les dates d'expiration issues des sitemaps, des données structurées de la page et des balises Meta définies dans l'en-tête du site. Assurez-vous que les dates d'expiration sont correctes pour chaque vidéo. Bien que ce paramètre soit utile si vous souhaitez que votre vidéo n'apparaisse plus après la date d'expiration spécifiée, il est facile de définir accidentellement une date passée pour une vidéo qui est encore disponible. Si une vidéo n'expire pas, n'incluez pas d'informations d'expiration.

Limiter l'accès à une vidéo en fonction de la zone géographique de l'utilisateur

Vous pouvez limiter les résultats de recherche liés à une vidéo en fonction de la zone géographique des internautes. Si votre vidéo ne fait l'objet d'aucune restriction géographique, omettez les balises de restriction locale.

Limiter l'accès à une vidéo selon la zone géographique à l'aide des données structurées

Si vous utilisez des données structurées VideoObject pour décrire une vidéo, définissez la propriété regionsAllowed afin de spécifier les régions pour lesquelles elle peut figurer dans les résultats de recherche de vidéos. Si vous omettez cette propriété, la vidéo pourra figurer dans les résultats de recherche pour n'importe quelle région.

Limiter l'accès à une vidéo selon la zone géographique à l'aide d'un sitemap pour vidéos

Dans les sitemaps pour vidéos, la balise <video:restriction> permet d'autoriser ou d'empêcher l'affichage de la vidéo dans certains pays. Une seule balise <video:restriction> est autorisée par entrée vidéo.

La balise <video:restriction> doit contenir au moins un code pays ISO 3166. Utilisez un espace pour délimiter plusieurs codes. L'attribut relationship obligatoire précise le type de restriction à appliquer.

  • relationship="allow" : la vidéo ne sera diffusée que dans le ou les pays spécifiés. Si aucun pays n'est indiqué, la vidéo ne sera diffusée dans aucun pays.
  • relationship="deny" : la vidéo sera diffusée partout, sauf dans le ou les pays spécifiés. Si aucun pays n'est indiqué, la vidéo sera diffusée dans tous les pays.

Dans cet exemple de sitemap pour vidéos, la vidéo n'apparaîtra que dans les résultats de recherche au Canada et au Mexique.

<url>
  <loc>http://www.example.com/videos/some_video_landing_page.html</loc>
  <video:video>
    <video:thumbnail_loc>
           http://www.example.com/thumbs/123.jpg
    </video:thumbnail_loc>
    <video:title>Grilling steaks for summer</video:title>
    <video:description>
        Bob shows you how to get perfectly done steaks every time
    </video:description>
    <video:player_loc>
          http://www.example.com/player?video=123
    </video:player_loc>
    <video:restriction relationship="allow">ca mx</video:restriction>
  </video:video>
</url>

SafeSearch est un paramètre des comptes utilisateur Google. Il permet de spécifier si vous souhaitez afficher ou bloquer les images, vidéos et sites Web au contenu explicite dans les résultats de recherche Google. Assurez-vous que Google comprend la nature de vos vidéos afin de pouvoir leur appliquer les paramètres SafeSearch, le cas échéant.

Rassembler les vidéos réservées aux adultes sous un même emplacement d'URL

Si votre site contient des vidéos réservées aux adultes, nous vous recommandons vivement de les rassembler sous un groupe distinct des autres vidéos de votre site Web (par exemple, http//www.example.com/adulte/video.mp4).

Ajouter des métadonnées aux pages réservées aux adultes

Nos algorithmes utilisent divers signaux pour déterminer si une vidéo ou une page entière doit être filtrée des résultats lorsque le filtre SafeSearch de l'internaute est activé. Dans le cas des vidéos, certains de ces signaux sont générés via le machine learning. Toutefois, les algorithmes SafeSearch examinent également des éléments plus simples, tels que l'endroit où la vidéo a été utilisée précédemment et le contexte dans lequel elle est apparue.

Les pages marquées par leur auteur comme étant réservées aux adultes représentent l'un des signaux les plus forts. Si vous publiez ce type de contenu, nous vous recommandons d'ajouter l'une des balises Meta suivantes à vos pages :

<meta name="rating" content="adult" />
<meta name="rating" content="RTA-5042-1996-1400-1577-RTA" />

De nombreux internautes préfèrent exclure le contenu réservé aux adultes de leurs résultats de recherche (surtout si des enfants ont accès à leur appareil). Lorsque vous renseignez l'une de ces balises Meta, vous contribuez à améliorer l'expérience utilisateur en évitant que les internautes n'accèdent à un type de contenu qu'ils ne souhaitent pas ou ne s'attendent pas à voir.